find nature home accueil










            

À titre d’humains, nous aspirons tous au bonheur pour nous et nos proches. On est tous d'accord sur ce point. Cela dit, il y a une très faible minorité de gens excessivement puissants et influents dans notre société (i.e. la Classe Dominante, souvent représentée par le fameux 1%) qui, consciemment ou pas, favorise son bonheur au dépend de celui de la majorité. J'y reviens un peu plus loin car avant d'aborder l'importance de la Coopération pour le bien de l'Humanité, je crois essentiel d'ouvrir une petite "parenthèse" pour faire état d'une grande menace à notre démocratie, soit celle de la pensée "bulldozer" qui forge une grosse proportion de l'opinion publique.

Distinction entre opinion et vérité:

Qui que l'on soit, nous avons tous des opinions sur de nombreux sujets de l'actualité et de la vie, c'est normal, c'est humain et cela fait partie des plaisirs de la vie d'échanger, de s'encourager et à l'occasion, de se “défouler” un peu sur ceux qui ne partagent pas notre opinion... Si l'on se réfère au dictionnaire, une opinion, “c'est une façon de penser, un jugement personnel sur un sujet, une personne, un acte, une qualité.”. Ce n'est donc pas nécessairement une vérité ni une certitude...

Cela dit, qu'est-ce qui forge une opinion et influence notre jugement? c'est notre vécu, nos expériences, nos connaissances, nos amis, la famille, l'éducation, ce que nous voyons, lisons, écoutons... Une opinion n'est pas nécessairement une question d'intelligence ni de vérité. Par exemple, avant Copernic, tout le monde, intelligents ou pas, croyaient à tort que le soleil tournait autour de la Terre. Je pense que j'aurais pensé la même chose moi aussi... pas vous? Pourtant, suite à la "révolution copernicienne" et les découvertes de la sciences qui ont mené à de magnifiques photos de notre planète ronde et bleue qui tourne sur elle-même en 24 heures, on ne conteste plus cette “nouvelle perspective”, cette nouvelle Vérité...

Si je reviens à la faible minorité du début, je ne parle pas de gens "ordinaire" comme vous et moi, je parle de gens très, très riches et puissants qui ont un intérêt à diffuser dans la population, des croyances et des opinions qui les servent EUX; mais pas vous, ni moi... Leurs moyens sont inimaginables, au point qu'ils peuvent transmettre leurs idées à l'aide des médias de masse et de la propagande, presque partout dans la société afin qu'elles deviennent au fil du temps des opinions fermes et absolues, à notre insu (phénomène du larbin), si on ne s’informe pas hors de leur cercle d’influence...

"Les opinions sont des branches mortes flottant sur l'eau croupie de l'époque." Citation de Christian Bobin

Ce que je veux que l'on retienne de mon propos ici, c'est qu'il n'y a pas plus dangereux pour la société qu'une opinion fermée, gelée... morte... qui n’évolue plus... où il n'y a plus de place à obtenir de nouvelles connaissances, de nouveaux faits, une nouvelle perspective... Tant qu'une idée n'est pas devenue une Vérité absolue avec preuves irréfutables, il faut se garder une "marge de manœuvre", “un principe de précaution”, une ouverture afin que que l'on puisse continuer à chercher la Vérité. La science est basée sur ce principe fondamental, les théories permettent de faire évoluer la connaissance. L'observation des résultats d'expériences scientifiques permettent de réfuter la théorie en vigueur, de la faire évoluer ou même d'en arriver à la “certifier” s’il y a des preuves suffisantes pour en faire une loi (ex: E=MC2)... La majorité des théories n’ont pas atteint le statut de loi, d’autres peuvent carrément disparaitre...

Ainsi, on peut croire avec peu de chances de se tromper que les personnes du “camp” en faveur d'une opinion A opteraient plutôt pour l'opinion B si elles avaient eu le vécu de celles qui sont du “camp” de l'opinion B... et vice versa. Cela devrait tout au moins nous inciter au respect de ceux qui ne partagent pas notre opinion; dans une autre vie, cela aurait pu être nous-même... Cette idée devrait toujours nous habiter afin d’obtenir des échanges plus constructifs et que l’on puisse découvrir ensemble ce qui est plus profitable pour nous tous. Nous avons chacun quelque chose à apporter aux autres et à la collectivité. Par contre, et c'est ma conclusion, si ce n'était pas des idées imposées par cette minorité, tout comme un véritable mirage, on réaliseraient TOUS que ces idées ne sont ni profitables dans le camp des POUR, NI dans celui des CONTRE... à l’exception de ceux qui créent et entretiennent le mirage... et le sont-elles vraiment si l’on tient compte du futur qu’ils devront, eux et leurs enfants, affronter sur la même planète que le reste des êtres vivants (humains ou pas)?

Je fais ici un pari. Je crois que la majorité de ceux qui sont dans le camp du POUR connaissent bien les avantages ET inconvénients de leur position alors que ceux qui sont CONTRE, sous l’influence du fameux “mirage”, en connaissent les avantages mais moins les inconvénients...

Je ne donnerai ici qu’une seule justification de l’existence de ce “mirage” (il y en aurait d’autres). Je le ferai avec l’analogie d’une équipe de football. Si vous trouvez que c’est logique, je vous empresse de vous informer du coté du “camp” POUR la protection urgente de l’environnement et de la Biodiversité dont l’Humanité fait partie et dépend et de ne pas vous en tenir uniquement à ce qui fait les manchettes dans les médias de masse...





Photo chouette rayée

Mon filleul, Maxime, porteur du balon au Football, un sport d'équipe...

Donc, mon analogie: si vous avez deux équipes de football avec des joueurs et un entraineur de force identique (finalement, l’équipe B est un clone identique à l’équipe A). Si l’équipe A encourage le “chacun pour soi” et l’équipe B encourage le “travail d’équipe” (la coopération), quelle équipe pensez-vous va gagner? Exact, c’est l’équipe B. La minorité qui entretient dans son mirage que le “chacun pour soi” est plus bénéfique que la “coopération” dans une société dite “prospère”, y consacre beaucoup d’efforts simplement parce que c’est Elle qui peut en profiter de façon abusive, et ce, au dépend de TOUS les membres de la société, peu importe le “camp” du POUR ou du CONTRE auxquels ils appartiennent....

C’est pour la même raison que si l’on pense aux autres (les humains, la biodiversité, d’ailleurs ou des générations futurs), nous en profiterons globalement. Il suffit d’observer les multiples espèces vivantes qui ont évolué, survécu au cours des derniers milliards d’années sur Terre. Elles n’ont pu survivre qu’en “coopérant” (même si inconsciemment) au grand monument de la Vie sur Terre. Par exemple, vous ne verrez jamais un loup tuer des moutons pour le plaisir, plus qu’il en a besoin pour vivre et il s’attaquera à ses proies les plus faibles afin que la sélection naturelle favorise les plus robustes comme elle le fait pour sa propre espèce. C’est ce qui explique la formidable harmonie et synergie dans la Nature; celle qui favorise tant la diversité et la résilience de la Vie... à moins qu’un évènement extérieur imprévu (météorite, volcan, une espèce saccageuse comme l’Homme...) ne menace cet équilibre millénaire... Malheureusement, “L’intelligence” de l’Homme lui permet de sortir de cet équilibre consciemment afin d’en tirer plus que “sa part”; menaçant ainsi les autres espèces... et au bout du compte, la sienne...

Ouvrons-nous à la connaissance, renseignons-nous dans l’autre “camp” au cas où un aspect important nous aurait échappé, gardons l’esprit critique, regardons dans les pays prospères, avec une meilleure qualité de vie et tirons-en nos propres conclusions; votre jugement est probablement aussi bon que le mien...

Mais tant que persiste le doute, tant qu’il n’y a pas des preuves irréfutables, nous avons intérêt à nous rappeler que nous n’avons qu’une seule planète, aucune de rechange au cas où... et que dans cet esprit, nous avons intérêt à prendre exemple sur le merveilleux modèle de la Nature et de sécuriser notre évolution en tenant compte des principes de précaution essentiels face à la complexité de notre monde et à l’incertitude de son futur...

La coopération entre les espèces, entre les humains ainsi qu’entre les humains et les autres espèces, est la “clé de voute” non pas d’un meilleur futur pour l’Humanité mais d’un futur tout court...

C’est urgent que nous en prenions conscience et que nous la mettions en pratique... davantage...

"La seule voie qui offre quelque espoir d'un avenir meilleur pour toute l'humanité est celle de la coopération et du partenariat."  Kofi Annan


Michel Lamarche, 16 avril 2012

Cet article a été publié sur le site Humanité et Biodiversité de l'association du même nom, présidée par M. Hubert Reeves.



Copyright © 2002-2017 Michel Lamarche. Tous droits réservés. All rights reserved.    |    Dernière mise à jour. Last update: 2017-01-03