find nature home accueil










            

J'ai un souhait... non... disons un rêve... un rêve inspiré de la vision d'une Terre sans frontières...

Je le mets dans une bouteille (ce bulletin) et le lance à la mer (le web) pour le futur...

Ce futur sera-t-il proche ou lointain? je ne le sais pas; par contre, mon rêve, ou quelque chose qui y ressemble, a de bonnes chances de se réaliser un jour si l'humanité survie au XXIe siècle...

Ce rêve concerne deux des plus grands défis de l'Humanité:

1. Les changements climatiques et la pollution sous toutes ses formes

2. L'érosion de la biodiversité

Pourquoi ces deux thèmes à part du fait qu'ils menacent la survie de notre espèce: l'Homo Sapiens ? et bien, c'est justement qu'ils sont tout deux d'ordre planétaire. D'ailleurs l'immense difficulté à les adresser n'est pas étrangère au fait qu'ils sont de cet ordre. Il suffit d'admirer une photo de notre planète vue de l'espace comme celle ci-contre pour réaliser à quel point les frontières fixées par l'Homme ne peuvent avoir d'emprises sur la biodiversité, la pollution et le climat...

Le système en place, dont le contrôle est réparti parmi toutes les nations de la Terre, est handicapé par des visions multiples, souvent divergentes, égoïstes, incomplètes, sous-financées et à court terme. Il se doit d'être repensé et le plus tôt sera le mieux...

C'est pourquoi, je reviens au fameux rêve dont je parlais...

Ceux qui s'imaginaient un conte de fée Hollywoodien vont être déçus car il s'agit de créer un organisme mondial (planétaire) pour s'occuper de ces deux questions, mais cette fois, avec de vrais pouvoirs...

Pour lui donner un semblant d'existence, pourquoi ne pas lui trouver un acronyme tout de suite? Que dire de l'OSEP pour l'Organisation du Support à l'Environnement Planétaire... C'est beau non? Faut dire que c'était la partie la plus facile... Poussons l'effort un peu plus loin en le définissant au moyen de quelques principes directeurs essentiels:

  • Un mandat à portée planétaire simplement du fait que, pour ne citer que ceux-ci, l'eau, l'air, les oiseaux, les baleines, les abeilles, la pollution, la radio-activité, les sècheresses, les inondations et les ouragans ne connaissent pas les frontières humaines...

  • Une vision globale pour des solutions locales permet d'avoir des économies d'échelles dans les coûts de Recherche et de Développement tout en assurant une cohérence dans les stratégies d'intervention, l'implantation des solutions et une souplesse d'application tenant compte des disparités et contraintes régionales. Par exemple, le principe d'une trame verte et bleue pour faciliter les parcours migratoires de la Biodiversité pourrait être mis de l'avant avec des solutions "clés en main" pour traverser les obstacles (ex: autoroutes, rivières...) mais tout en laissant une souplesse dans l'identification et la réalisation des trajets à préconiser sur le territoire de chacun des pays couverts.

  • Un mandat permanent pour traiter de questions d'ordre durable et assurer la continuité et la cohérence dans le temps des plans d'actions et de redressement mis de l'avant. Actuellement, la majorité des gouvernements en place ont une vision, des priorités et des mandats trop courts (typiquement autour de 4 ans) pour traiter efficacement de questions à long terme comme le climat et la biodiversité, sans compter qu'ils sont souvent remplacés par une autre "tête politique" qui détruit ce qui vient juste d'être accompli...

  • Un financement assuré et permanent, d'une provenance internationale (banques centrales ou autre véhicule financier à préciser) et à la hauteur des défis à adresser. Ce financement devrait avoir une distribution équitable, soit un % à déterminer du PIB de tous les pays du monde, aussi petits soient-ils. À titre d'information, en 2006, les recommandations du rapport Stern étaient de l'ordre de 1% du PIB planétaire pour les changements climatiques sans quoi les coûts de ne rien faire pourraient être de 5 à 20 fois supérieur!

  • Une stratégie de communication planétaire donnant l'état de la situation et l'avancement des projets avec un contenu clair, transparent, uniforme, inspirant, à la portée de tous, dans toutes les strates de la population et couvrant tous les médiums de communications. Ce message doit être crédible, réaliste mais inspirant et suscitant l'engagement de tous et chacun. Les défis titanesques que nous affrontons sont une opportunité sans précédent de "secouer" positivement l'Humanité, d'unir nos forces, de donner un nouveau souffle à l'économie mondiale et d'accroître le bien-être et la qualité de vie pour la biodiversité actuelle et future (dont l'humanité fait partie et dépend)...

  • Des contrôles internes et externes (indépendants) pour assurer une saine gestion des budgets et des projets.

  • Ses valeurs fondamentales : l'intégrité, l'efficacité, la créativité, le respect du Vivant et des générations futures.

Il y aurait beaucoup plus à dire à ce sujet mais l'objectif de ce bulletin est surtout de susciter une réflexion et de faire prendre conscience à quel point le statut quo est inadéquat et inadmissible.

Si l'on détecte une fuite d'eau dans une chaloupe, le temps n'est pas à se demander qui doit commencer en premier à vider l'eau de la chaloupe. Quand la sécurité de tous les passagers est en danger tous doivent et veulent vider l'eau... Pourquoi ce qui est évident dans une chaloupe ne devrait pas l'être aussi à l'échelle de notre planète? C'est pourtant ce qui se passe aux rencontres internationales sur les changements climatiques. L'influence du lobby de l'industrie pétrolière et des pays producteurs est très forte et tient en vie une espèce "préhistorique", les climato-sceptiques, qui doit disparaître si l'on veut sauver toutes les autres...


Autres infos:


Michel Lamarche, 2012-02-17, dernière maj: 2012-03-06


Cet article a été publié sur le site Humanité et Biodiversité de l'association du même nom, présidée par M. Hubert Reeves.


Photo Terre de la Nasa

Notre seule et unique maison, notre Terre sans frontières, vue de l'espace...






Vidéo de la Ligue ROC - Humanité et Biodiversité:

"Hymne à la biodiversité..."

Photos: Michel Lamarche, Musique: Robert Len, Postface: Hubert Reeves












Copyright © 2002-2017 Michel Lamarche. Tous droits réservés. All rights reserved.    |    Dernière mise à jour. Last update: 2017-01-03